Les boutiques des sciences

Les boutiques des sciences, outils de justice cognitive au service du développement durable

  1. Origines

Les relations qui existent entre sciences et sociétés ont depuis toujours été soumis à des obstacles dont le plus important est le rejet pur et simple que la science entretient vis à vis des savoirs non scientifiques. L’une des raisons principales de ces obstacles est que le besoin croissant de démocratie participative des citoyens est maintenu à l’écart de la recherche institutionnelle. Dans ce contexte, il devient alors important d’émettre des interrogations sur non seulement les relations entre les sciences mais aussi sur les relations qu’entretiennent ces sciences avec les savoirs locaux (profanes) et la société civile. C’est là qu’intervient le concept de boutique des sciences.
L’université, carrefour de la recherche, de l’enseignement et de la diffusion des savoirs apparait alors comme le cadre parfait pour essayer de combler ce gouffre entre science et savoirs locaux.
En effet, c’est dans une université hollandaise qu’en 1970, la première boutique des sciences, -qui est à la base une tentative de rapprochement entre sciences et université- voit le jour. Cette première boutique des sciences fut inventée par des étudiants en biologie pour rendre service à une association d’habitants inquiets de la qualité de leur eau.

    2. Définition et principe de fonctionnement de la boutique des sciences

Alors, qu’est-ce qu’une boutique des sciences ? Que vise t-elle ? Quels sont ses avantages ?
Une boutique des sciences est avant tout un dispositif qui permet à des structures à but non lucratif (associations, conseils de quartier, groupements de parents d’élèves…) de bénéficier de l’expertise d’une équipe scientifique (des étudiants encadrés par des chercheurs) pour répondre à une question pouvant avoir un intérêt général.
Le principe de fonctionnement de ce dispositif est le suivant :

  • Dans le cadre de leur formation et sous la supervision de leur enseignant, les étudiants et étudiantes réalisent un projet (analyse, synthèse, enquête, projet pratique, etc.,) qui répond à la demande d’un organisme à but non lucratif de la région.
  • Comme le projet devient une activité pédagogique, les étudiants et étudiantes sont payés en «crédits d’études», ce qui permet au projet de se faire gratuitement pour l’organisme demandeur.
  • Les enseignants y découvrent une nouvelle approche de pédagogie active, car leurs étudiants mettent en œuvre leurs nouvelles compétences pour aider une association à mieux réaliser sa mission.
  • Le travail réalisé est déposé en libre accès sur Internet afin de servir à d’autres organismes similaires.
    Ce fonctionnement peut être synthétisé comme suit :
Fonctionnement d'une boutique des sciences
Fonctionnement d’une boutique des sciences

 

    3. Avantages d’une boutique des sciences

Quels sont alors les avantages de cet outil ? On en distingue plusieurs au nombres desquelles on peut énumérer les suivantes :

  • La boutique des sciences met les compétences et connaissances disponibles dans une université au service des projets et des besoins des organismes à but non lucratif qui n’ont pas d’autres ressources, mais qui ont des savoirs sur ce qui pourrait être fait
  • Elle valorise une pédagogie axée sur l’action et la collaboration « hors les murs »
  • Elle valorise également la capacité des étudiants et étudiantes à réaliser des projets concrets au service de la communauté, ce qui contribue à leur formation citoyenne
  • Une boutique des sciences appuie l’empowerment des associations locales et valorise leur action et leurs savoirs
  • Elle intègre les savoirs des non-scientifiques dans la production de connaissances locales favorisant ainsi la justice cognitive
  • Elle développe la responsabilité sociale de l’université pour viser l’éducation à la citoyenneté
  • Les étudiantes et étudiants développent des compétences professionnalisantes (répondre à une demande externe) et découvrent des milieux de travail ou d’engagement citoyen
  • Des associations trouvent un appui inespéré à leur mission
  • Des enseignants renouvellent leur méthode pédagogique

Une boutique des sciences est donc un outil de justice cognitive et de développement local durable.

 

Alavotodji, boutique des sciences du Bénin

Le Bénin dispose depuis 2016 de sa propre boutique des sciences basée à l’Université d’Abomey Calavi.

Boutique des sciences du Bénin


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *